ДетскиеДомики.Ру - забота о детях с особыми нуждами

 

 

Rechercher Dans Le Blog

Ces Derniers Mois...

Tags

 

Умом Россию не понять,
Аршином общим не измерить:
У ней особенная стать -
В Россию можно только верить.

Nul mètre usuel ne la mesure,
Nulle raison ne la conçoit.
La Russie a une stature
Qui ne se livre qu'à la foi.

Fiodor Tiouttchev (1866)

 

 

Да, и такой, моя Россия,
Ты всех краев дороже мне.
А. Блок


Люби Россию, ибо она мать твоя, и ничто в мире не заменит тебе её.
Казачья заповедь

 


Праздники России


 
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 18:30

Les Russes à Nice (1)
Les Russes à Nice (2) - Eglise Saints-Nicolas-et-Alexandra, rue Longchamp
Les Russes à Nice (3) - Chapelle commémorative du tsarévitch
(5) "La Promenade des Russes"
La suite dans la rubrique "Les Russes à Nice"...

Membres de la famille impériale, aristocrates, écrivains, artistes, révolutionnaires... Tous venaient sur la Côte d'Azur.
L'ancienne pension Oasis, aujourd'hui un hôtel *** au 23, rue Gounod

Des plaques commémoratives sur la façade de l'hôtel rappellent que deux Russes y ont séjourné. Pas n'importe lesquels: Lénine, en 1911. Il était déjà venu à Nice en 1909: "C'est splendide ici, un air sec et chaud, la mer du midi..." écrivait-il à sa soeur. Tchékhov a séjourné lui aussi à la pension Oasis, durant les hivers 1897-1898, 1900, 1901 et 1903.
C'est là qu'il a écrit une partie de sa pièce "Les Trois Soeurs".

L'hôtel Oasis: ici

Tchékhov photographié par un photographe niçois en 1897

Presque en face de l'entrée de l'hôtel
Il n'y a pas de rue Lénine, mais ça se comprend. Après le coup d'Etat des bolchéviks en 1917, Nice a accueilli beaucoup d'exilés russes. Appeler une rue du nom de celui qui leur a causé tant de malheurs n'aurait pas été bien vu. Il y a un boulevard Stalingrad, mais c'est un peu différent: Stalingrad, une grande victoire des Soviétiques dans la Seconde Guerre mondiale, cela méritait un hommage. Mais j'en connais quand même qui grincent des dents.


Partager cet article

Repost0

commentaires

F
Neanmoins Lénine fit un cours séjours à Nice, tendant de séduire aux idées "libérales" quelques aristocrates Russes, il demeura dans une pension meublée 24 Bd Gambetta.
Répondre
J
a propos de Lénine à Nice "Appeler une rue du nom de celui qui leur a causé tant de malheurs " ... vous avez lu 1914 de Soljenitsyne... Et combien de morts parmi les paysans et les non-nobles pendant les tsars ? la katorga n'a pas été inventé par Lénine... les anonymes, on les compte pas... .Sinon très jolie blog... Si un jour vous partez en périple à la découverte de l'histoire russe, je prends mon appareil et je vous accompagne sans hésiter ...(enfin presque...)
Répondre
S
Ceux qui grincent des dents pour la rue Stalingrad à Nice, sont -ils des nostalgiques de l'occupation Nazi en URSS...?!!
Répondre
A
<br /> Bonjour,<br />  <br /> Il y a également une plaque commémorant un séjour d'Anton Tchekhov à Nice à l'hotel Beau Rivage, 107 quai des Etats-Unis.<br /> <br /> Amicalement.<br /> <br /> Alexis<br /> <br /> <br />
Répondre
K
en effet une rue Lénine aurait été sans doute mal venue mais une rue Tchékhov, j'espère bien la découvrir si un jour je descends passer quelques jours à Nice :)bonne soirée Lizotchka
Répondre
B
salutppas mal comme pension j'irais bien me reposer bonne soirée
Répondre
T
J'ignorais qu'il y avait une rue Tchekhov à Nice. Merci pour ces informations illustrées.Je garde un souvenir ébloui de sa maison à Melikhovo.
Répondre
L
De belles étapes et de belles maisons, pour ces déracinés ! Mais, probablement que ce ne sont pas là, compensations des souffrances de la situation. Mais cela, tu le sais mieux que moi. Amitiés. Loic
Répondre
M
Coucou Liza, merci à toi de nous plonger à nouveau dans l'histoire de cette relation entre la Russie et la ville de Nice.Gros bisous et très bon dimanche,
Répondre
M
Coucou elise, un article que j'ai bien aimée étant fan de tchekov dont j'ai lu pratiquer tous ses livres, je te souhaite un agréable dimanche. Je suis partie de chez over, et maintenant je suis sur blogspot. Bisous Véronique
Répondre
P
Bonne nuit à toi !
Répondre
M
Tous ces lieux je les ai bien connus quand je vivais à Nice, il y a un peu plus de trente ans. Mais, bien que sachant que l'aristocratie russe du XIXe siècle aimait à fréquenter cette ville au climat si agréable, je n'avais pas vraiment preté attention au personnalités qui s'y sont arrêtées. En particulier Tchékhov qui est pourtant un auteur que je lisais et relisais à cette époque-là. Preuve qu'il faut parfois prendre du recul pour mieux voir !
Répondre