Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ДетскиеДомики.Ру - забота о детях с особыми нуждами

Rechercher Dans Le Blog

Tags

Related Posts with Thumbnails


Умом Россию не понять,
Аршином общим не измерить:
У ней особенная стать -
В Россию можно только верить.

Nul mètre usuel ne la mesure,
Nulle raison ne la conçoit.
La Russie a une stature
Qui ne se livre qu'à la foi.

Fiodor Tiouttchev (1866)


Да, и такой, моя Россия,
Ты всех краев дороже мне.
А. Блок

Люби Россию, ибо она мать твоя, и ничто в мире не заменит тебе её.

Казачья заповедь




Праздники России



9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 12:19


Une autre balade à Tsarskoïé Sélo pour son tricentenaire...


" Pleine d'eau fraîche, la cruche est tombée, s'est brisée sur la pierre;
Triste la fille en sa main garde un tesson sans valeur.
Mais, ô merveille ! une source à jailli de la cruche brisée:
Claire, cette eau, à jamais; triste, à jamais, ce regard. "

Alexandre Pouchkine, "Une statue à Tsarskoïé Sélo"
(Traduction de Jean-Louis Backès)

"Урну с водой уронив, об утес ее дева разбила.
                Дева печально сидит, праздный держа черепок.
         Чудо! не сякнет вода, изливаясь из урны разбитой;
                Дева, над вечной струей, вечно печальна сидит."

А. С. Пушкин, "Царскосельская статуя"

(1830)


laitiere-tsarskoie-selo-2Cette fontaine, une des curiosités du parc Catherine à Tsarskoïé Sélo, date de 1816. Elle a été immortalisée par les vers de Pouchkine, le plus célèbre élève du Lycée Impérial de Tsarskoïé Sélo (la ville porte son nom depuis 1937). Le sujet est inspiré d'une fable de Jean de La Fontaine, "La Laitière et le pot au lait", publiée en 1678:

"Perrette, sur sa tête ayant un Pot au lait
Bien posé sur un coussinet,
Prétendait arriver sans encombre à la ville.
Légère et court vêtue elle allait à grands pas;
Ayant mis ce jour-là, pour être plus agile,
Cotillon simple, et souliers plats.
Notre laitière ainsi troussée
Comptait déjà dans sa pensée
Tout le prix de son lait, en employait l'argent,
Achetait un cent d'oeufs, faisait triple couvée;
La chose allait à bien par son soin diligent.
Il m'est, disait-elle, facile,
D'élever des poulets autour de ma maison:
Le Renard sera bien habile,
S'il ne m'en laisse assez pour avoir un cochon.
Le porc à s'engraisser coûtera peu de son;
Il était quand je l'eus de grosseur raisonnable:
J'aurai le revendant de l'argent bel et bon.
Et qui m'empêchera de mettre en notre étable,
Vu le prix dont il est, une vache et son veau,
Que je verrai sauter au milieu du troupeau ?
Perrette là-dessus saute aussi, transportée.
Le lait tombe ; adieu veau, vache, cochon, couvée;
La dame de ces biens, quittant d'un oeil marri
Sa fortune ainsi répandue,
Va s'excuser à son mari
En grand danger d'être battue.
Le récit en farce en fut fait ;
On l'appela le Pot au lait.


Quel esprit ne bat la campagne ?
Qui ne fait châteaux en Espagne ?
Picrochole, Pyrrhus, la Laitière, enfin tous,
Autant les sages que les fous ?
Chacun songe en veillant, il n'est rien de plus doux:
Une flatteuse erreur emporte alors nos âmes:
Tout le bien du monde est à nous,
Tous les honneurs, toutes les femmes.
Quand je suis seul, je fais au plus brave un défi;
Je m'écarte, je vais détrôner le Sophi;
On m'élit roi, mon peuple m'aime;
Les diadèmes vont sur ma tête pleuvant:
Quelque accident fait-il que je rentre en moi-même;
Je suis gros Jean comme devant."


laitiere-tsarskoie-selo-1







La statue en bronze est l'oeuvre de Pavel Sokolov (le projet de la fontaine est dû à l'ingénieur Augustín de Betancourt).












tsarskoie-selo-19Lithographies de la première moitié du XIXe siècle
tsarskoie-selo-russie-1821-1822.jpg

laitiere-tsarskoie-selo-3En 1877, la source semblait se tarir. Les ingénieurs d'alors se sont aperçus que les tuyaux étaient en bois. Les tuyaux réparés, l'eau a recommencé à couler comme avant. (Source: С. Н. Вильчковский. Царское Село, СПб, "Титул - СПб." 1992. Pепринт. воспроизведение изд. 1911 г. )


anna-akhmatova.jpgLa grande poétesse Anna Akhmatova (1889-1966) a passé son enfance à Tsarskoïé Sélo. Sur cette photo de 1936, elle est près de la célèbre statue. Akhmatova lui a consacré un beau poème. Il a le même titre que celui de Pouchkine: "Une statue à Tsarskoïé Sélo". Pouchkine, Pouchkine, toujours. A Tsarskoïé Sélo il est tout particulièrement présent. C'est toujours émouvant pour un Russe de marcher sur les traces du grand poète, de visiter les lieux où il a vécu.

"Уже кленовые листы
На пруд слетают лебединый,
И окровавлены кусты
Неспешно зреющей рябины,

И ослепительно стройна,

Поджав незябнущие ноги,
На камне северном она
Сидит и смотрит на дороги.

Я чувствовала смутный страх

Пред этой девушкой воспетой.
Играли на ее плечах
Лучи скудеющего света.

И как могла я ей простить

Восторг твоей хвалы влюбленной.
Смотри, ей весело грустить,
Такой нарядно обнаженной."

(1916)


1944-retour-de-la-fontaine.jpgSource photo
La statue, comme beaucoup d'autres sculptures du parc Catherine, a été enterrée avant l'arrivée des troupes nazies et de leurs alliés, et elle s'est conservée. Sur cette photo de 1944 (ou 1945 ?) nous voyons son retour. Le pot au lait ne se serait pas conservé. Il faut noter le courage de ces gens car à cette époque, aller dans ce parc n'était pas sans risque, même si le déminage a été la première préoccupation après le départ des nazis.


statue-originale.jpg


De nos jours dans le parc, nous voyons une copie de 1990. L'original (ci-contre) appartient toujours au musée "Tsarskoïé Sélo" et avait été vandalisé (décapité, il me semble). Je n'avais pas remarqué cela avant, mais le tesson que tient la jeune fille n'est pas présent sur la copie exposée dans le parc. Volé, peut-être? Ou mis à l'abri pour éviter un vol ou une dégradation?









* On dit que la célèbre ballerine Galina Oulanova (1910-1998) serait venue plusieurs fois admirer la statue dans le parc pour s'imprégner de sa grâce et de son charme. Ce qui est sûr, c'est qu'un jour, Oulanova, après une répétition de "Gisèle" difficile, est venue à Tsarskoïé Sélo pour se promener dans le parc et qu'elle en est repartie rassérénée.

* J'ai lu quelque part que la statue symbolisait l'impératrice Elisabeth Alexéïevna, l'épouse d'Alexandre Ier
(la statue a été installée dans le parc sous son règne), qui a eu le malheur de perdre ses deux filles en bas âge. Qui sait... mais cela me semble tiré par les cheveux.

* Le facétieux Alexis Konstantinovitch Tolstoï (l'un des coauteurs de "Kozma Proutkov") a ajouté deux vers très pragmatiques au quatrain de Pouchkine et à son "ô miracle !":

"Чуда не вижу я тут. Генерал-лейтенант Захаржевский,
В урне той дно просверлив, воду провел чрез нее."

Traduction rapide:
Je n'y vois pas de miracle. Le lieutenant-général Zakharjevski,
Après avoir percé le fond de l'urne, a fait passer de l'eau à travers.

* D'autres poètes qui ont consacré des vers à Perrette:
Innokenti Annenski, Vsévolod Rojdestvenski...

* Une copie de la statue se trouve dans le parc du domaine de Soukhanovo (région de Moscou). Malheureusement, le pot au lait a été arraché, avec les doigts de Perrette visiblement ! Une autre copie se trouve dans le parc du château Britz à Berlin, un cadeau (1989 ou 1999, selon les sources) pour célébrer une collaboration culturelle entre la fondation culturelle locale et le musée "Tsarskoïé Sélo". Encore une autre Perrette dans le parc du château Glienicke, dans les environs de Berlin: un cadeau de l'impératrice Alexandra Fédorovna, née princesse de Prusse, l'épouse de Nicolas Ier, à son frère Carl, alors propriétaire de Glienicke. La statue offerte par Alexandra Fédorovna aurait été détruite pendant la Seconde Guerre mondiale et elle est aujourd'hui remplacée. J'imagine l'étonnement des promeneurs russes qui découvrent "leur" statue de Tsarskoïé Sélo en Allemagne !



Partager cet article

commentaires

babsy 09/09/2010



Cette fontaine est si belle ainsi que son histoire.Bises,babsy



SERAR 10/09/2010



QUELLE MAGNIFIQUE HISTOIRE,J'AIME BEAUCOUP LES FONTAINES,AINSI QUE LES FABLES...GRACE A TON BLOG J'APPRENDS BEAUCOUP DE CHOSES.


BONNE JOURNEE!



aimela 10/09/2010



Superbe article et les photos sont très belles  c'est toujours plaisant de rêver dans tes pages Bises



Tania 11/09/2010



Oh, je l'ai manquée, cette fontaine, je suis restée trop peu longtemps dans ce parc... J'aimerais lire le poème d'Akhmatova sur cette statue, en existe-t-il une traduction?



Jean-Marc 11/09/2010



un article bien fourni Elise !


bon week-end


 



tiot le chti et bunny le chti 14/09/2010



salut


c'est une jolie fontaine


Des tuyaux en bois c'est pas commode pour le transport de l'eau


bonne soirée



LIZOTCHKA 16/09/2010



Ma traduction du poème d'Akhmatova (juste pour le sens, la traduction n'est pas poétique!)

"Les feuilles d'érable
Volent déjà sur l'étang aux cygnes,
Et les buissons sont ensanglantés
Par les sorbiers qui mûrissent lentement,

D'une sveltesse éblouissante,
Ses jambes peu frileuses repliées,
Elle est assise sur une pierre nordique,
Et regarde les chemins.

Je ressentais une peur vague
Devant cette jeune fille célébrée.
Les rayons d'une lumière pâlissante
Jouaient sur ses épaules.

Et comment pouvais-je lui pardonner
Tes louanges amoureuses...
Regarde, elle se complaît dans la tristesse,
Si élégamment dévêtue."