ДетскиеДомики.Ру - забота о детях с особыми нуждами

 

 

Rechercher Dans Le Blog

Ces Derniers Mois...

Tags

 

Умом Россию не понять,
Аршином общим не измерить:
У ней особенная стать -
В Россию можно только верить.

Nul mètre usuel ne la mesure,
Nulle raison ne la conçoit.
La Russie a une stature
Qui ne se livre qu'à la foi.

Fiodor Tiouttchev (1866)

 

 

Да, и такой, моя Россия,
Ты всех краев дороже мне.
А. Блок


Люби Россию, ибо она мать твоя, и ничто в мире не заменит тебе её.
Казачья заповедь

 


Праздники России


 
29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 13:29



allemagne-2010-2 783
En juillet, en revenant d'un petit séjour en Bavière, j'ai un peu trainé dans le magnifique Land de Bade-Wurtemberg. Dans les environs de Ludwigsbourg, j'ai aperçu un panneau "Russenfriedhof" et je l'ai bien sûr suivi. Le cimetière se trouve à quelques centaines de mètres de la route, dans un bois près de la petite commune de Pleidelsheim.

allemagne-2010-2-780.jpg


D'octobre 1939 jusqu'à la fin de la guerre, des prisonniers de guerre et des travailleurs étrangers d'un camp de travail près de la forêt de Pleidelsheim ont été exploités pour la construction de l'autoroute et d'autres tâches. Dans ce petit cimetière se trouvent 13 tombes, dont 12 de citoyens de l'ex-Union Soviétique. Ils sont morts dans le camp de Pleidelsheim, la plupart vraisemblablement victimes de l'épidémie de typhus qui a décimé le camp en 1942. Mon allemand primitif ne me permet malheureusement pas d'en dire plus.

allemagne-2010-2-779.jpg
Depuis 1962, les pompiers de Stuttgart-Bad Cannstatt et depuis 1984 la Anne-Frank-Realschule de
Marbach am Neckar participent à l'entretien de ce lieu de recueillement.

allemagne-2010-2-763.jpg
allemagne-2010-2 764

Mikhaïl Akimov (Михаил Акимов) 1920-1941
Gritchko Tchintchoveï ou Tchintchoveï Gritchko (Гричко Чинчовей) 1896-1942
Nikolaï Kouzmine (Николай Кузьмин) 1895-1942
Ivan Babitchev ou Banitchev (Иван Бабичев или Баничев) 1915-1941
Alex Troud (Алекс Труд) 1897-1942
Anna Stépanova (Анна Степанова) 1874-1942
Maxime Charvitsine (Максим Шарвицин) 1894-1942
Roma Andrachak (Рома Андрашак) 1891-1942
Inconnu
Vassili Issakov (Василий Исаков) 1924-1942
Véra Marienkova (Вера Мариенкова) 1917-1942
Chaline Simakov (Шалин Симаков) 1894-1942
Anna Dopira (Анна Допира) 1903-1942


allemagne-2010-2-743.jpgUn ruban de Saint-Georges, symbole du souvenir.

allemagne-2010-2-777.jpg


pleidelsheim-russenfriedhof.jpgSource photo
La Anne-Frank-Realschule de Marbach am Neckar (la ville natale de Schiller) pratique des échanges avec l'école 303 Friedrich Schiller de Saint-Pétersbourg. Sur la photo (2003), les élèves des deux écoles se recueillent au cimetière russe.


Partager cet article

Repost0

commentaires

T
<br /> <br /> salut<br /> <br /> <br /> je te souhaite un bon dimanche<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> A toi aussi, tiot ! Bon week-end !<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> <br /> Pauvre femme. La mère d'une amie m'avait raconté une histoire assez semblable. Son père, alsacien, avait disparu pendant la guerre de 14 alors qu'elle était toute petite fille. Un jour sur une<br /> photo présentée par la Croix-Rouge, elles ont cru le reconnaître l'une et l'autre, parmi des prisonnier en Russie. Mais cela n'a pas été plus loin et la grand-mère de mon amie a attendu son mari<br /> jusqu'à sa mort...<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Les souffrances que certains peuvent endurer, rien que d'y penser et imaginer... Perdre un mari et un père, c'est déjà terrible, et perdre un enfant...<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> <br /> Aujourd'hui les enfants des ennemis d'hier se retrouvent amicalement.  Quel dommage qu'il n'en ait pas été ainsi plus tôt. Cela dénonce bien toute la folie des guerres.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Complètement d'accord. Et tous ces gens qui sont morts pour l'ambition de leurs dirigeants et dans la folie de la guerre... Quel drame! En Russie, j'ai connu<br /> une dame âgée dont le fils avait disparu dans des combats au tout début de la guerre (1941). Elle l'attendait toujours et faisait des cauchemars presque toutes les nuits. Son fils avait seulement<br /> 17 ans!<br /> <br /> <br /> <br />
T
<br /> <br /> salut<br /> <br /> <br /> j'ai vécu six ans dans ce land<br /> <br /> <br /> il y a des coins merveilleux<br /> <br /> <br /> bonne journée<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Très intéressant  ton article. En Allemagne, je n'ai vu que Munich  et le lac Chiemsée où j'ai visité sur une des ses îles  un  château( copie de Versailles) de Louis 2 il y a<br /> de cela très longtemps <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Bonjour Aiméla,<br /> <br /> <br /> Je suis allée en Bavière pour voir les châteaux de Louis II. Munich m'a plu aussi. En Allemagne, rares sont les choses qui ne me plaisent pas!<br /> <br /> <br /> <br />
G
<br /> <br /> L'Allemand etait ma deuxieme langue au lycee, et je l'ai pratique 4 ans en Foret Noire de 1978 a 1982. Mais depuis je ne le pratique plus et je parle quasiment mieux le Lituanien que l'Allemand.<br /> <br /> <br /> Ceci dit, j'ai cru comprendre qu'il y a eu "des" prisonniers francais qui, en Juillet 1940, ont remplace les Polonais. Et qu'entre Septembre 1941 et Juillet 1943, parmi les 16 morts au camp, il y<br /> avait 2 Francais dont les corps ont ete effectivement rapatries en 1950. Ils sont morts soit noyes dans le Neckar soit pendus en prison !<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Quelle horreur! Les temps ont bien changé heureusement en Allemagne. Mon grand-père, mort il y a une quarantaine d'années, a passé plusieurs années en Allemagne,<br /> STO, mais je ne sais pas où, et personne à qui demander.<br /> <br /> <br /> <br />
G
<br /> <br /> Bravo pour cette decouverte !<br /> <br /> <br /> Mon allemand etant egalement basique, j'ai toutefois compris qu'il y avait eu surtout des Polonais, mais aussi des Francais.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Bonsoir Gilles,<br /> <br /> <br /> J'ai cru comprendre que deux Français avaient été enterrés là, mais que leurs dépouilles avaient été transférées en France. J'aime l'Allemagne, j'y vais dès que je peux, mais malheureusement, je<br /> ne parle pas la langue. La motivation me manque pour l'apprendre en autodidacte. Pour des cours, c'est aussi difficile. J'habite à la campagne, à 35 km du Mans... ça fait un peu loin pour aller<br /> en cours!<br /> <br /> <br /> <br />