ДетскиеДомики.Ру - забота о детях с особыми нуждами

 

 

Rechercher Dans Le Blog

Ces Derniers Mois...

Tags

 

Умом Россию не понять,
Аршином общим не измерить:
У ней особенная стать -
В Россию можно только верить.

Nul mètre usuel ne la mesure,
Nulle raison ne la conçoit.
La Russie a une stature
Qui ne se livre qu'à la foi.

Fiodor Tiouttchev (1866)

 

 

Да, и такой, моя Россия,
Ты всех краев дороже мне.
А. Блок


Люби Россию, ибо она мать твоя, и ничто в мире не заменит тебе её.
Казачья заповедь

 


Праздники России


 
20 février 2009 5 20 /02 /février /2009 23:28

 


Louis Caravaque (1684, Marseille - 1754, Saint-Pétersbourg)

Il y avait des étrangers en Russie bien avant le règne de Pierre le Grand. Par exemple, les Italiens qui ont oeuvré au Kremlin de Moscou ou le faubourg des étrangers à Moscou (la Németskaïa sloboda)... Mais on l'oublie un peu, tant la personnalité de Pierre écrase tout. Beaucoup d'étrangers sont effectivement arrivés pendant le règne de Pierre Ier, le tsar-chasseur de têtes. Parmi eux, le peintre Caravaque, arrivé en 1716, enrôlé par le tsar. Il n'est plus reparti. Il vivait sur l'île Vassilievski à Saint-Pétersbourg, dans la maison que lui avait offert Pierre Ier. Son talent était très demandé et a évolué au fil du temps.

Deux princesses insouciantes: Anna (1708-1728) et la future impératrice Elisabeth (1709-1761), les filles du tsar Pierre Ier et de sa seconde épouse, Catherine Ière
Portrait rococo datant de 1717
Musée Russe, Saint-Pétersbourg

 
On doit notamment à Caravaque plusieurs portraits des souverains et de leur famille, des batailles, des scènes historiques, des peintures décoratives... Il a aussi beaucoup influencé l'art du portrait en Russie (ses élèves étaient Vichniakov, Antropov...). Jusqu'à sa mort, sous le règne d'Elisabeth, il a conservé son haut statut à la cour et son autorité.

Portrait un peu pompeux de l'impératrice Anna Ioannovna (1693-1740)
1730 (l'année de son accession au trône)
Galerie Trétiakov
, Moscou

Un peu plus tard, un autre Marseillais s'illustrera  en Russie, Marius Petipa (1818-1910), le père des ballets russes, "Giselle", "Le lac des cygnes", "Casse-Noisette", "La Bayadère"... C'est lui!
On en reparlera...


Bon week-end à toutes et à tous!
Хороших выходных всем!




Repost0