ДетскиеДомики.Ру - забота о детях с особыми нуждами

 

 

Rechercher Dans Le Blog

Ces Derniers Mois...

Tags

 

Умом Россию не понять,
Аршином общим не измерить:
У ней особенная стать -
В Россию можно только верить.

Nul mètre usuel ne la mesure,
Nulle raison ne la conçoit.
La Russie a une stature
Qui ne se livre qu'à la foi.

Fiodor Tiouttchev (1866)

 

 

Да, и такой, моя Россия,
Ты всех краев дороже мне.
А. Блок


Люби Россию, ибо она мать твоя, и ничто в мире не заменит тебе её.
Казачья заповедь

 


Праздники России


 
6 octobre 2008 1 06 /10 /octobre /2008 10:01

La princesse Tarakanova,
morte à Saint-Pétersbourg pendant une inondation?



En mai 1775, une étrange jeune femme est emprisonnée à la forteresse Pierre-et-Paul de Saint-Pétersbourg. Encore aujourd'hui, on ne connaît pas sa véritable identité. Née vers 1745, elle se faisait appeler princesse Elisabeth Tarakanova. Elle a fait parler d'elle en Europe en se disant être la fille de feu l'impératrice de Russie Elisabeth et de son mari Alexis Razoumovski. Pourtant, rien ne prouve que l'impératrice Elisabeth ait épousé en secret son favori et qu'elle ait eu des enfants.

princesse-tarakanova-flavitski.jpg
"La princesse Tarakanova" par K.D. Flavitski (1830-1866)
Galerie Trétiakov à Moscou

La jeune femme, qui prétendait à la couronne, fut traitée d'usurpatrice par l'impératrice de l'époque, Catherine II. La princesse Tarakanova et ses partisans représentaient un danger réel. Fille d'Elisabeth, cela signifiait surtout petite-fille de Pierre le Grand ! Pour Catherine II qui n'avait pas de sang russe dans les veines et qui avait accédé au pouvoir en assassinant son mari, il était inquiétant d'avoir une telle rivale, légitime ou pas. Cela pouvait tout remettre en cause. Il y avait des précédents dans l'histoire russe. Catherine II a réussi a attirer l'intrigante en Russie avec de belles promesses et l'a réduite au silence en la jetant immédiatement en prison.

princesse-tarakanova-flavitski-2.jpg


Une légende tenace veut que l'aventurière soit morte lors d'une inondation. Le tableau de Konstantin Flavitski a ancré cette croyance dans l'imagination populaire. Les eaux froides de la Néva qui se déversent dans son cachot, les rats, cette femme abandonnée qui va mourir, elle crie au secours mais personne ne l'entend... Mais ce n'est qu'une légende.

princesse-tarakanova-flavitski-3.jpg
     Celle qu'on connaît sous le nom de princesse Tarakanova est morte de phtisie en prison, en décembre 1775. La crue catastrophique de la Néva n'a eu lieu qu'en 1777.


Repost0