ДетскиеДомики.Ру - забота о детях с особыми нуждами

 

 

Rechercher Dans Le Blog

Ces Derniers Mois...

Tags

 

Умом Россию не понять,
Аршином общим не измерить:
У ней особенная стать -
В Россию можно только верить.

Nul mètre usuel ne la mesure,
Nulle raison ne la conçoit.
La Russie a une stature
Qui ne se livre qu'à la foi.

Fiodor Tiouttchev (1866)

 

 

Да, и такой, моя Россия,
Ты всех краев дороже мне.
А. Блок


Люби Россию, ибо она мать твоя, и ничто в мире не заменит тебе её.
Казачья заповедь

 


Праздники России


 
27 février 2009 5 27 /02 /février /2009 22:11

Je vous ai déjà parlé de Pavlovsk (L'allée de la Dame Verte)
Des photos du parc de Pavlovsk aussi (La faune de Saint-Pétersbourg 2)
La vie d'un tableau (ici)


Le pavillon des Roses (Розовый павильон) est l'une des constructions les plus poétiques du parc de Pavlovsk, la résidence impériale au sud de Saint-Pétersbourg. Le bâtiment
en bois est léger, élégant, en harmonie avec la nature environnante et il est aussi représentatif de l'architecture classique en vogue au début du XIXe siècle.

  En lettres de bronze et en français sur la façade principale!
Et des amours (peinture en grisaille).

A la fin du XVIIIe siècle, le terrain appartient à un ami d'enfance de l'empereur Paul, le prince Alexis Kourakine, qui y fait construire une maison de campagne.
En 1806, c'est le prince Pierre Bagration qui rachète la propriété.

Photo de février 2009 (envoyée par mon ex-mari; merci Alexandre!)
C'est cette photo qui m'a donné envie de vous parler de ce bel endroit.


Ma photo datant de début juin 2008

Le prince Bagration meurt en héros sur le champ de bataille de Borodino en 1812. La maison et le terrain tombent en la possession de Marie Fiodorovna, alors impératrice douairière. L'architecte Andreï Voronikhine se charge des travaux.

La grande-duchesse (et future impératrice) Marie Fiodorovna (1759-1828),
née Sophie-Dorothée de Würtemberg et de Montbéliard

Par Alexander Roslin
1777
Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg


Pavlovsk était la résidence préférée de la grande-duchesse, puis impératrice, puis impératrice douairière Marie Fiodorovna. Marie aimait particulièrement son pavillon des Roses et y passait des heures entières, faisant de la musique, lisant ou brodant en compagnie de ses dames d'honneur.

L'impératrice douairière Marie Fiodorovna en deuil
Par George Dawe
Environ 1825
Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg


Jusqu'en 1828, l'année de la mort de Marie, c'est dans ce pavillon des Roses que se réunissaient les membres du cercle artistique et littéraire qui s'était formé autour d'elle: V.A. Joukovski, N.M. Karamzine, I.A. Krylov...

Le vainqueur de Napoléon, l'empereur Alexandre Ier (1777-1825),
le fils de Paul Ier et de Marie Fiodorovna

Par George Dawe
1824
Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg

En juillet 1814, on fête dans ce pavillon le retour triomphal de l'empereur Alexandre Ier, le fils de Marie, après sa victoire sur Napoléon. Spécialement pour cette occasion, une grande salle de bal est ajoutée au bâtiment principal du petit pavillon (le jeune lycéen Alexandre Pouchkine a assisté à cette fête).
 

Les fleurs étaient apportées de toute l'Europe pour les roseraies qui entouraient le pavillon.

Si la ville de Léningrad a résisté aux troupes ennemies durant la Seconde Guerre mondiale, la résidence de Pavlovsk faisait partie des zones occupées et a été pillée et ravagée (sur le blocus: ici). Le pavillon des Roses a été détruit. Les travaux de reconstruction du pavillon ont été entrepris dans les années 1970, à l'initiative d'Anna Zélénova, la légendaire directrice du musée à l'époque, une femme qui a consacré sa vie à faire renaître Pavlovsk. Les principaux travaux ont été effectués à la fin des années 1980.


L'étang très pittoresque près du pavillon des Roses, en juin 2008.

Dans mon prochain post, la visite de l'intérieur du pavillon
où le thème de la rose est évidemment très présent aussi...

Le royaume des fleurs à Pavlovsk (2): ici

 
Repost0